Epigénétique

Aller en bas

Epigénétique

Message  Fanny le Dim 9 Déc - 20:34

Je suis en train de réviser mes cours et je n'ai pas très bien saisi ce qu'est l'épigénétique. J'ai compris que ça concerne l'expression des gènes, et apparement pas les gènes eux même. Je cite "Modifications transmissibles et réversibles de l'expression des gènes ne s'accompagnat pas de changements de séquences nucléotidiques"... Alors comment sont elles repérées, ces mutations, comment ça fonctionne, si les séquences ne sont pas modifiées?
Je ne sais pas si ma question est bien claire scratch ... En gros: quelq'un peut m'en dire plus sur l'épigénétique? Smile

_________________
Master2 Santé et Populations (MIV)
UCB Lyon1
Modératrice Biostat-Bioinfo

Fanny
communicatif
communicatif

Nombre de messages : 21
Age : 34
Niveau et domaine de formation : Miv master 2
Etablissement : La doua
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epigénétique

Message  Oskar le Lun 10 Déc - 13:21

Ta définition est bonne (modification) mais tu ne peux pas parler de mutation.

La molécule d'ADN contient l'information génétique dans la suite de nucléotides. Cette molécule peut néanmoins être modifiée ou subir des contraintes (dans son accessibilité notament) sans que sa séquence ne soit changée (pas de mutation).

On distingue plusieurs types de régulations épigénétiques possibles :

- La modification des histones : les histones sont les complexes protéiques qui structurent la molécule d'ADN en chromatine (puis en chromosome durant la division cellulaire). Cette chromatine peut être plus ou moins condensées et donc l'ADN enroulé plus ou moins accessible pour être transcrit. La modification moléculaire des protéines composant les histone (acétylation, méthylation, ubiquitination) a des conséquences directes sur la condensation de la chromatine et donc sur l'expression des gènes.


Structure en double hélice de l'ADN, enroulement de la molécule sur les histones (boules grises) pour former la chromatine, elle même enroulée pour obtenir différents niveaux de compaction jusqu'au chromosome.

- La modification de l'ADN : principalement par méthylation (ajout d'un groupement méthyl) sur le carbonne C5 des cytosines ou encore C6 des adénines. La conséquence est le "transcriptional gene silencing" (extinction du gène) : le gène n'est plus transcrit.


Cytosine méthylée : groupement CH3 sur le carbonne 5 de la figure du bas.


- La situation du locus (portion fonctionnelle de l'ADN) : Il peut y avoir un effet de position si le gène est déplacé lors d'un remaniement chromosomique dans une région à chromatine plus condensée (moins d'expression) ou moins condensée (plus d'expression). Il peut également y avoir une protéine liée à l'ADN bloquant ou favorisant l'accès à la séquences codante (élément insulateur).

Ces procésus sont mis en place pour l'innactivation du chromosome X inactif chez les femmes ou encore pour l'empreinte génomique parentale.

_________________
Master2 Recherche Génétique et Biologie de la cellule
UCB Lyon1
Administrateur, Modérateur BioMol
avatar
Oskar
Bavard
Bavard

Nombre de messages : 67
Niveau et domaine de formation : Doctorant Evolution et ADN ancien
Etablissement : Australian Centre for Ancient DNA, University of Adelaide
Date d'inscription : 15/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epigénétique

Message  Fanny le Mar 11 Déc - 1:00

Merci bien!Rapide et clair...

_________________
Master2 Santé et Populations (MIV)
UCB Lyon1
Modératrice Biostat-Bioinfo

Fanny
communicatif
communicatif

Nombre de messages : 21
Age : 34
Niveau et domaine de formation : Miv master 2
Etablissement : La doua
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epigénétique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum