Les thèses en biologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les thèses en biologie

Message  violette le Mer 19 Nov - 13:49

Bonjour,
j'ai des interrogations au sujet de l'impact d'une thèse sur une ... une carrière...., une entrée dans la vie professionnelle....
une thèse ne spécialise - t'elle pas un peu trop dans un domaine?
quels sont les débouchés après une thèse (thèse en science) autre que maitre de conférence? les débouchés suite à une thèse sont j'imagine sur le même thème que celui de la thèse (sauf coup de bol). Est ce qu'une thèse n'induit pas une fermeture de l'horizon...?

Merci pour vos réponses même si mes questions ne sont pas très claires...

_________________
Master2 Bioexpérimentale animale appliquée à la physiopathologie et à la pharmacologie
UCB Lyon1
Modérateur Domaine Physiologie

violette
communicatif
communicatif

Nombre de messages : 39
Age : 31
Niveau et domaine de formation : ex M2 Bioexpérimentale animale appliquée à la physiopathologie et à la pharmacologie
Etablissement : UCB Lyon1
Date d'inscription : 17/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les thèses en biologie

Message  nik le Mer 19 Nov - 16:14

Bonjour Violette,

Ton message rejoint un de mes précédent post (ici) dans la même section du forum.

Je vais te répondre plus particulièrement sur les débouchés de la thèse.
Un tout petit point de vue général d'abord : l'université forme à quoi, à quel débouché? Pour être franc et malheureusement réaliste: à pas grand chose. Même les formations dites "Pro" ne sont pas adaptées aux besoin du marché, la majeure partie des étudiants en sortie connaissent une bonne période de chômage, vont de petits contrats en petits contrats dans le meilleur des cas, font parfois une nouvelle formation (après un bac+5 voire +8...ça fait un peu frémir de rage) pour se recaser dans un autre domaine. Pour résumer c'est peu glorieux et même si on vous dit, mais si nos étudiants trouvent du travail, n'en croyez rien car ceux qui s'occupent des formations ne font aucun suivi de leurs élèves : ce n'est pas la tradition de l'université, qui tourne plutôt autour du "jette 3000 étudiants dans une fosse et on verra bien qui en ressort, et ce sera tant mieux pour eux (sous entendu on se moque bien de ce qu'ils font par la suite)".

Il ne faut pas jeter la pierre au premier venu, c'est tout le système qui tourne au ralenti depuis longtemps. Les thèsards sont donc issus de ce moule qui, il faut bien le dire, n'intéresse personne sauf les universitaires eux-mêmes et leurs sacro-saint concours (MCf et autre CNRS). Il faut ajouter à cela la relation thésard-directeur de thèse qui est vraiment négative dans le sens où elle place le thésard dans un rapport de soumission/infériorité. Tu me diras pourquoi je parle de tout ça par rapport à une carrière ? J'y viens Smile

Ceci :
une thèse ne spécialise - t'elle pas un peu trop dans un domaine?
Est la vision de beaucoup de chefs d'entreprise en France (je précise bien en France). Tout simplement parce qu'ils ne savent pas ce qu'est une thèse et n'ont de ça que la vision donnée par nos directeurs de recherche et autres enseignants-chercheurs : les thésards sont des étudiants...avec tout le côté négatif que cela comporte car le monde de l'entreprise n'aime pas l'estampille "étudiant" qui est synonyme de incapable.

Aller, le tableau est assez noir comme ça (mais néanmoins dramatiquement réaliste), passons à la partie comment agir pour s'en sortir ?

La première question à se poser est : c'est quoi une thèse pour vous ? Parmi les choses qu'il faut intégrer (pour les présenter comme telles dans un entretien d'embauche) c'est que la thèse constitue une réelle expérience professionnelle : ce n'est pas qu'un diplôme, au contraire le diplôme ne sert à rien sauf pour les concours. Pendant une thèse on acquiert des compétences qui vont bien au delà de l'amoncèlement de connaissances si chères à l'université. Un recruteur va vous juger sur vos compétences par sur votre immense savoir. Et c'est bien là où tout se joue. Si vous savez identifier vos compétences (techniques, connaissances, humaine/social, management, gestion de projet, informatique etc etc...) et les exprimer en les valorisant alors vous aurez franchi une étape décisive dans la façon de vous présenter à un recruteur potentiel. Alors faites déjà l'effort de faire votre bilan de compétence et vous vous sentirez déjà mieux. Wink
Si vous vous résumez à "je suis docteur en science" vous êtes mort. La thèse n'est pas reconnue en France ailleurs qu'à l'université, les écoles d'ingénieurs récupèrent toutes les médailles, c'est comme ça, on n'y peut pas grand chose dans l'immédiat. Donc sur un CV n'affichez pas thèse, là c'est déjà foutu car personne ne comprend, gestion de projet scientifique pendant 3 ans sonne déjà beaucoup mieux aux oreilles des recruteurs. Lors d'un entretien ne parlez pas de votre sujet de recherche sauf si on vous le demande car tout le monde s'en moque. Dans un sens plus large, ce qui intéresse les recruteurs c'est vous, pas vos recherches. Il faut savoir se vendre et il y a des techniques pour ça. La recherche d'emploi ne se résume pas à s'inscrire à l'ANPE ni à écrire quelques lettre de motivation, c'est avant tout une préparation bien anticipée et méticuleuse.

Donc tout ça pour dire quoi :
1-l'université prépare mal (pas Rolling Eyes ) ses étudiants à la vie active, notamment par l'inadéquation de ses formations avec les demandes du monde professionnel.
2-les étudiants de l'université de savent pas se vendre/se présenter, et ils doivent pour cela fournir un effort bien plus conséquents que leurs collègues des écoles d'ingé dont ils ne prennent conscience qu'après une période de chômage, une fois qu'ils ont été confrontés à la réalité du marché du travail.


Alors j'en viens à ta principale question sur les débouchés. Pour commencer :
les débouchés suite à une thèse sont j'imagine sur le même thème que celui de la thèse (sauf coup de bol)
Si vous partez comme ça vous allez avoir du mal à trouvez du job. C'est valable quel que soit le diplôme.
On ne cible pas ses débouchés selon le thème de sa formation, c'est bien trop restrictif et vous allez avoir l'impression qu'il n'y a pas de débouchés. C'est évident car vous venez de passer 3 ans sur un sujet sur lequel quasiment personne ne travaille directement. Alors on identifie ses compétences, les acteurs du marchés dans le domaine concerné (en tapant très large) et ensuite on cible plus particulièrement ce qui pourrait nous correspondre. Il faut noter que si vous répondez à une annonce ou si vous faites une candidature spontanée ce n'est pas tout à fait pareil mais c'est autre chose.
Donc il y a de nombreux débouchés à un thèse, tout ce qu'il faut c'est bien se déterminer. On peut citer entre autre la R&D bien évidemment, mais également la gestion de projet, les différents postes de chargé d'études/mission qui peuvent recouvrir des applications très différentes selon le domaine, postes d'ingénieurs, ingénieurs commerciaux , le domaine parapublic recrute aussi des docteurs (AFSSA, Agence de bassin, commission eurpéenne etc..).
Alors non la thèse ne ferme pas l'horizon, c'est votre état d'esprit et votre manque de préparation qui vous fermera des portes. Il faut sortir de l'état d'esprit universitaire, et même si vous tentez les concours de Mcf, il est bien trop pessimiste et contre-productif. La relation de soumission que j'évoquais au début en fait partie : vous êtes compétents, soyez en sûr et en aucun cas inférieurs à qui que ce soit ou moins bon que la moyenne.

On peut dire encore beaucoup de choses sur la question, à vous de voir quelles précisions vous avez besoin.

Nik

nik
Bavard
Bavard

Nombre de messages : 57
Niveau et domaine de formation : Doctorat Ecologie
Etablissement : UCB Lyon1
Date d'inscription : 22/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les thèses en biologie

Message  violette le Mer 19 Nov - 18:18

Merci Nik pour ces explications, ça m'éclaire bien mais j'ai d'autres interrogations

Tu parles de :
gestion de projet scientifique pendant 3 ans
donc un travail en entreprise d'un durée de 3 ans sur un projet lambda (mise au point, R&D...) peut apporter certaines choses de commun avec la thèse car il peut également porter le nom de gestion d'un projet scientifique pendant 3 ans...

3 ans en entreprise : les + : expérience de l'entreprise (bonne pour le CV), gestion d'un projet sur une longue durée, autonomie, optention de résultats, possibilité d'une carrière suite aux 3 ans...

3 en de thèse : rédaction d'articles : intérêts à part pour trouver du boulot + tard?, pas d'expérience en entreprise, un diplôme de plus

je cherche l'intérêt de la thèse par rapport à ce projet en entreprise??

_________________
Master2 Bioexpérimentale animale appliquée à la physiopathologie et à la pharmacologie
UCB Lyon1
Modérateur Domaine Physiologie

violette
communicatif
communicatif

Nombre de messages : 39
Age : 31
Niveau et domaine de formation : ex M2 Bioexpérimentale animale appliquée à la physiopathologie et à la pharmacologie
Etablissement : UCB Lyon1
Date d'inscription : 17/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les thèses en biologie

Message  nik le Jeu 20 Nov - 0:18

Merci Nik pour ces explications, ça m'éclaire bien mais j'ai d'autres interrogations

Pas de soucis...le forum est fait pour ça non ? Wink

donc un travail en entreprise d'un durée de 3 ans sur un projet lambda (mise au point, R&D...) peut apporter certaines choses de commun avec la thèse car il peut également porter le nom de gestion d'un projet scientifique pendant 3 ans...
Oui bien sûr et tout l'intérêt est là pour la reconnaissance du titre de docteur.
je cherche l'intérêt de la thèse par rapport à ce projet en entreprise??
Alors si tu en es là c'est autre chose. On ne peut pas complètement comparer 3 ans en entreprise et 3 ans de thèse. En entreprise, jamais tu ne trouveras la liberté que tu peux avoir en thèse. Surtout il y a une chose importante : la thèse offre la possibilité d'aller au fond du contenu du projet. En entreprise, tout au plus tu vas au terme du projet car le client a payé pour une durée déterminée mais pour ce qui est de son contenu, toutes les hypothèses scientifiques qui pourraient t'intéresser resteront sans réponse si elles ne cadrent pas avec les objectifs envisagés par le client. Il faut tout de même avoir ça présent à l'esprit même si ça peut paraitre peu important à priori, si tu as un peu le gout de la recherche, tu peux vite te retrouver frustrée.
Le choix de la thèse doit être motivé car c'est très lourd à porter. Si tu n'est pas sûr de ta motivation, passe ton chemin car passer ses week end et vacances à penser constamment à sa problématique peut vite devenir lourd d'une part pour soi-même mais également pour l'entourage. C'est important de le souligner, la thèse est très prenante et le quotidien en subit forcément les conséquences. A côté de ça c'est vrai que si ça se passe bien on en arrive vite à se faire plaisir dans le monde de la recherche.
La valeur ajoutée de trois ans en entreprise est indéniable du moins tant que la thèse ne sera pas reconnue à sa juste valeur par les professionnels. Mais la thèse contrairement aux autres formations ne formate pas à un état d'esprit. On apprend à cultiver la largeur et l'ouverture d'esprit, à voir les problèmes sous des angles nouveaux (puisqu'en général le sujet sur lequel on travaille est nouveau donc pas vraiment de solution préconçue). C'est à mon avis la principale différence entre un ingé/master et un docteur. Face à un recruteur ouvert, si on peut faire valoir ça c'est gagné.

Tu parles de rédaction d'article. C'est certains la production d'une thèse se mesure en nombre d'article (tout critiquable que ce soit). D'un point de vue professionnel, c'est surtout l'apprentissage du rapport de synthèse. C'est crucial. La plupart des master que j'ai vu passer sont largués quand il s'agit de rédiger un rapport. Un docteur peut fournir les preuves de ses capacités de rédaction, et en plus dans une langue étrangère.

Alors l'intérêt d'une thèse par rapport à 3 ans en entreprise ? C'est avant tout un choix. Si on a besoin de quitter le monde universitaire alors pas d'hésitation, on prend la vie active, mais bon au sortir d'un master c'est pas évident. Si on a l'opportunité de faire une thèse et qu'on s'intéresse vraiment à la recherche (le master est fait aussi pour ça, savoir si la recherche nous plait) alors je crois qu'il ne faut pas hésiter non plus dans ce sens. Par contre, si on choisit la thèse, il faut absolument garder en tête que ça ne dure que trois ans et que derrière il y a de forte chances qu'on ait à se présenter à un emploi hors voie académique (sur 10 000 thèses qui sont soutenues chaque année en France, tous domaines confondus, seules 33% aboutissent à une embauche dans une université ou dans un organisme de recherche publique...et encore au bout de X années de post-doc). Donc il faut s'y préparer, par soi-même car pour le moment pas grand chose est fait dans ce sens par les écoles doctorales et les directeurs de recherche (c'est variable suivant les écoles).
Mais la thèse est bien une expérience professionnelle en soit que l'on peut faire valoir : ce n'est pas un diplôme de plus.

Il existe aussi un moyen efficace de concilier recherche et monde de l'entreprise c'est la bourse CIFRE qui s'obtient pas un partenariat entre un laboratoire de recherche et une entreprise privée. Je pense que c'est un must en terme de formation.

Voilà...à toi de faire ton choix.

Nik

nik
Bavard
Bavard

Nombre de messages : 57
Niveau et domaine de formation : Doctorat Ecologie
Etablissement : UCB Lyon1
Date d'inscription : 22/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les thèses en biologie

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum