quels insectes sont attirés par quelles couleurs de fleurs?

Aller en bas

quels insectes sont attirés par quelles couleurs de fleurs?

Message  Delphine le Mar 11 Aoû - 13:13

Bonjour,
Je suis en train de créer un jeu sur la couleur des fleurs et pour compléter un peu ce jeu, j'aimerai savoir quelles espèces d'insectes sont attirées par quelle couleur de fleurs. Je sais déjà que les couleurs sombres seraient plus attirantes pour les insectes à activité diurne et que les couleurs claires pour les insectes à activité crépuisculaire. J'aimerai plus de précision notament le rouge attire quelles sortes d'insectes, idem pour le blanc, le jaune et le bleu-violet.
Merci d'avance. flower

Delphine
Muets
Muets

Nombre de messages : 2
Age : 34
Niveau et domaine de formation : ex licence de biologie des organismes et des populations
Etablissement : UCBL
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: quels insectes sont attirés par quelles couleurs de fleurs?

Message  Elise le Jeu 3 Sep - 21:00

Salut Delphine !

Une question intéressante que tu soulèves là… toutefois il risque d’être bien difficile de te répondre. En effet, pour l’homme, la vision est le sens majeur. Les insectes, eux, peuvent être attirés par tout un tas de caractéristiques des fleurs : les couleurs, mais aussi des contrastes, des formes, des substances chémoattractives etc.

Le problème du choix d’une couleur de fleur par un insecte est lié aux mécanismes de la vision. Il existe plusieurs ordres d’insectes, qui ont des organes visuels différents. Les insectes attirés par les fleurs sont généralement les butineurs (Hyménoptères, Diptères, Lépidoptères majoritairement). Comment savoir par quoi sont attirés les insectes ? Les expériences passent par des observations comportementales ou de la biologie moléculaire (étude des pigments photorécepteurs).

Prenons les abeilles : elles ont une vision différente de celle de l’homme. Elles voient en couleur (vision trichromatique) mais sont insensibles au rouge et leur spectre s’étale dans l’UV. Les UV peuvent par exemple faire apparaître sur les pétales des lignes qui convergent vers le cœur de la fleur (où se trouve le nectar) et qui nous sont totalement invisibles. Ces marques sont appelées « indicateurs » (voir travaux de Von Frisch, prix Nobel). Les abeilles sont aussi sensibles à la lumière polarisée.

Des expériences comportementales (fréquence de visite sur des fleurs colorées) au siècle dernier ont permis de montrer que les abeilles préfèrent les fleurs artificielles bleues ou jaunes (revue dans Menzel 1985). Les bourdons, eux, sont plutôt attirés par les fleurs bleues (Müller 1881). Les scarabées Glaphyridae préfèrent obtenir leur pollen de fleurs rouges et absorbant les UV (Dafni et al., 1990). En ce qui concerne les formes, les abeilles sont attirées par les formes découpées (comme les pétales) et les patterns à symétrie radiale (la plupart des fleurs).

Souvent les insectes sont assez inféodés à un type de fleurs (souvent en fonction du taxon du végétal). Ainsi certains insectes ne butinent spécifiquement qu’une sorte de fleur, on parle de flower constancy (Chittka et al. 1999). Tout ça est à considérer d’un point de vue évolutif. Il s’agit comme dans toutes les interactions durables d’un comportement qui résulte d’une longue co-adaptation entre les fleurs et leurs pollinisateurs. Les plantes ont su utiliser la fenêtre de perception des insectes. Je pense à l’exemple des fleurs des bougies de marronnier dont la tâche jaune (« attirante ») vire au rose (moins attirante) une fois la fleur pollinisée. Le concept de syndrôme floral (ou flower syndrome) pour la pollinisation par les abeilles décrit les couleurs des fleurs mellifères comme étant majoritairement bleues ou jaunes (Fægri and Van der Pijl 1980).

Quelques lectures:

Fægri K, Van der Pijl L (1980) The principles of pollination ecology, 3rd edn. Pergamon, Oxford

Giurfa M, N´u˜nez J, Chittka L, Menzel R. 1995. Colour preferences of flower-naive honeybees. J. Comp. Physiol. A 177:247– 59

Adriana D. Briscoe, A.D., Chittka, L., 2001. The evolution of color vision in insects.
Annual Review of Entomology, 46:471–510.

Menzel R (1985) Learning in honeybees in an ecological and behavioral context. In: Hölldobler B, Lindauer M (eds) Experimental behavioral ecology. Fischer, Stuttgart, pp 55–74

Müller H (1881) Alpenblumen. Engelmann, Leipzig

Müller, A.P., Sorci, G., 1998. Insect preference for symmetrical artificial Flowers. Oecologia, 114:37-42

Dafni A, Bernhardt P, Shmida A, Ivri Y, Greenbaum S, et al. 1990. Red bowlshaped flowers: convergence for beetle pollination in the Mediterranean region. Isr. J. Bot. 39:81–92

_________________
Master2 Bioévaluation des écosystèmes et expertise de la biodiversité
UCB Lyon1
Modératrice Domaine Ecologie
avatar
Elise
Squatteurs
Squatteurs

Nombre de messages : 114
Age : 31
Niveau et domaine de formation : Master 2 Bioévaluation des écosystèmes et expertise de la biodiversité
Etablissement : UCB Lyon1
Date d'inscription : 18/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum