La séquence génétique.

Aller en bas

La séquence génétique.

Message  Oskar le Sam 17 Nov - 14:25

Le séquençage, lecture de la succession de bases (A, T, C, G) composant un brin d'ADN, a été développé dans les années 1970. A l'époque, deux méthodes ont été publiées : celle de Maxam & Gilbert, utilisant la dégradation chimique de la molécule d'ADN, et celle de Sanger, utilisant les didéoxinucléotides. Les deux méthodes furent couronnées du Prix Nobel de Chimie en 1980. Au début, seules de très courtes séquences pouvaient être traitées.

Le séquencage à plus grande échelle a été rendue possible grâce à la mise en place de la PCR (Polymerase chain reaction) par Karry Müllis en 1985 (Prix Nobel de Chimie en 1993).
La PCR permet d'amplifier (multiplier en trés grand nombre), une molécule d'ADN. Cette amplification est réalisée par des enzymes (Taq polymérases) qui "lisent" la séquence du brin d'ADN et assemble sont complémentaire.

Cette réaction enzymatique est utilisée pour le séquençage par la méthode de Sanger :
Tous les composants nécessaires à l'amplification d'une séquence ADN sont placés dans quatre tubes, contenant chacun un didesoxynucléotide (ddN) coloré. Chaque ddN correspond à une des quatre base mais arrete la réaction d'amplification une fois incorporé au brin par la Taq polymérase.
chaque tube contient, aprés réaction, des brins d'ADN de différentes tailles, se terminant toujours par le ddN coloré correspondant.
Ces brins d'ADN sont séparés par taille dans un capillaire puis analysés par un laser.
Ainsi, chaque couleur correspond à une des quatre bases, dans l'ordre de la séquences :


Chromatogramme

Les limites de cette méthode sont :
- l'impossibilité de lire correctement des séquences de plus de 1000 bases (1000 bases = taille moyenne d'un gène, taille du génome humain = 3 000 000 000 bases!)
- la nécéssité de connaitre une partie de la séquence en amont et en aval pour pouvoir faire une PCR.
- la vitesse et le cout du séquençage.

Si cette méthode est la plus courament utilisée de nos jours, d'autres procédés ont été mis au point comme par exemple le pyrosequecing.

_________________
Master2 Recherche Génétique et Biologie de la cellule
UCB Lyon1
Administrateur, Modérateur BioMol
avatar
Oskar
Bavard
Bavard

Nombre de messages : 67
Niveau et domaine de formation : Doctorant Evolution et ADN ancien
Etablissement : Australian Centre for Ancient DNA, University of Adelaide
Date d'inscription : 15/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum